Fin du periple canadien

18082009

Me revoilà les petits loulous après plus d’un mois de silence. Ho je profitais tout simplement de mon trip autour de Vancouver Island et ne voulais surtout pas passer de temps sur ces objets électroniques que l’on appelle communément « ordinateur« . Je suis sure que vous pouvez comprendre et que vous ne m’en voudrez pas.

Jai donc passe du temps sur la cote ouest a Carmanah Bay dans un petit campement à servir des hamburgers aux randonneurs du « West Coast Trail«  (rando que j’ai d’ailleurs pu faire) et designer le jardin. Une vie a la Robinson Cruzoe : pas d’eau, pas d’électricité, une douche en 15 jours. Un endroit au bord de l’océan tres recule qui donne l’impression de n’être connu de personne.

Ensuite, jai passe du temps sur la cote Est près de Courtenay. J’étais avec un couple d`hippies super cool ou je jardinais et profitais surtout des activités du coin. J’avais pas mal de temps libre (pour une fois) que j’occupais par de grandes balades en vélo sous une chaleur pesante, de rando du cote du Mont Washington, de baignades dans le lac, de visites des marches locaux…

Je ne vous en dirais pas beaucoup plus sur mes dernières aventures, today. Je dois vite aller finir mon backpack. Et oui, pour ceux qui n’était pas au courant, je reviens au bercail le 19 aout à 17h10, soit demain.

Pour être honnête, il y a quelques jours j’étais supère excitée à l’idée  de rentrer.  Mais plus la date approchait, plus ca me rendait malade de savoir que mon voyage arrivait a son terme.

Bien sur que je suis plus qu`heureuse de revoir famille et amis mais c’est plus profond que cela.  Après une telle expérience ou jetais souvent confrontée a des endroits recules et des personnes avec une vie pas toujours simple,  j’appréhende un peu. Surtout le décalage avec la vie qui m’attend. Fini les lieux sans eaux, sans électricité, fini de porter les même fringues qui puent tous les jours,…

Donc voila. Je vous laisse pour quelques temps. Des photos viendront par la suite quand j’aurai réparé mon appareil si il est reparable.




Les moustiques!

11072009

J’ai oublie de vous parler d’un detail important. Le mois de juillet n’est pas la periode ideale pour prendre du bon temps dans la taiga. En effet, ici, de grands groupes de moustiques affames attendent que tu sortes des batiments pour te sauter dessus et assouvir leur faim. Pour le coup, il faut se badigeonner de creme ou spray anti moustique (qui ne fonctionne pas tout le temps) et mettre une veste moustiquaire (pas tres confortable pour bosser car le filet se plaque generalement sur ta tronche et ca tient chaud). Bref, apres quelques jours dans ce genre de conditions, tu t’habitues et sers les dents.

Parfois tu peux etre epargne selon les conditions meteorologiques car ils n’aiment pas le vent et la chaleur mais ca ne dure generalement pas longtemps. Et quand c’est bien humide… aie aie aie!!! C’est par millions qu’ils se deplacent.

haaa quand je vous dis qu'il y a des moustiques!!!




Le nord et ses mille couleurs

11072009

Coucou la compagnie ! Ca y est mes 5 semaines à Blachford lodge s’achèvent, je dois reprendre l’avion de brousse (cette fois ci pour 4 personnes) pour retourner à Yellowknife.

Mon séjour s’est bien passe et je n’ai pas vu les journées défilées. J’étais bien entourée et j’avais pas mal de boulot à faire ce qui m’occupait bien durant les journées. Réparer les filets de pèche, être aux fourneaux, créer des bouées, nettoyer les dégâts de la pompe d’eau, guider les clients, ramasser des copeaux de bois, nettoyer les cabines, jardiner, analyser les données météorologiques, installer des pièges  à  souris, gérer la maintenance des bateaux, récupérer de la terre et j’en passe ! J’étais bien plus que polyvalentes ici (tout en étant responsable des bateaux et du jardin) ce qui m’arrangeait car aucunes journées ne se ressemblaient. Par contre, j’étais extenuée par tout ca car physiquement c’était épuisant. Je courais sans arrêt partout et portais souvent des charges lourdes.

Heureusement que les journées étaient longues car j’avais le temps de décompresser de tout ca avec les autres. Balades en kayak ou en canoë quand le temps le permettait, rando, sauna, jacuzzi, ou tout simplement papotage autour d’une tasse de the ou d’un bon verre de vin.

Ca m’a permis de crapahuter dans la taïga et de découvrir sa faune et sa flore.  C’est vraiment intéressant d’observer les animaux. J’ai pu admirer des aigles et leur nid, des huards, des écureuils (il y en avait partout), des élans,  des lapins à pattes blanches, un vison, les maisons des castors, les ravages des ours,… Malheureusement, je n’ai pas pu voir de porc épic ni d’ours.

J’ai appris également du plaisir à découvrir les plantes, les fleurs et les différents arbres propres au nord du Canada. C’est vraiment super car entre le granite aux couleurs rose, vert, noir, orange… et la flore jaune, rose, marron, vert, beige… le paysage était constamment différent. Et les contrastes entre le ciel, les lacs et la verdure accentuaient le tout.

Apres tout ca, je vous avouerais que j’ai un petit faible pour le nord du Canada. J’aimerai y rester plus longtemps pour pouvoir connaitre l’hiver ici et les conditions de vie bien différentes avec -40° et aller même plus au nord encore. Mais malheureusement, je vais manquer de temps et Vancouver Island m’attend. Je garde donc ce projet pour une prochaine fois.




Dans le grand nord canadien

13062009

Vol n’YT5F86 au depart de Vancouver direction Yellowknife avec escale a Edmonton (province de l’Alberta). Les territoires du Nord me voila!!!!!!!!! Au passage, la compagnie a trouve le moyen de perdre mon baggage. Merci la logistique a Edmonton.

Encore du volontariat et cette fois-ci dans un lodge (auberge “Blachford Lake Lodge”) perdu entre des parcelles d’eau, des pins et des rochers de granite rose (jeunes gens retour a vos cours de geo : la Taiga ca vous dit quelque chose???). La vegetation est bien differente de ce que j’ai pu voir ces dernieres semaines et j’aime ce changement.moose.gif

A 80km de Yellowknife, on ne peut acceder au lodge que par avion de brousse (7 places) qui peut atterir autant sur la terre ferme que sur l’eau. Pratique lorsqu’il n’y a que des lacs autour du lodge! Et voyage sympatoche.

Ici il fait jour 24h sur 24. Donc pas facile d’aller au lit le soir lorsqu’il fait jour et que les oiseaux chantent. Je commence a devenir insomniaque car j’ai cette envie de profiter de mes longues journees! J’ai commence a explorer les environs mais vous en dirais plus quand j’en aurai vu davantage.

 




Chez les natifs a Seton Portage

26052009

Village situe a 73km de Lillooet, Seton Portage est une reserve appartenant aux “premieres nations” soit plus familierement “les Indiens” (terme a eviter) ou “natifs”.

J’y ai passe une semaine au sein d’une famille de 4 natifs (BJ le pere, Angel sa fille, Ed et Justin ses fils adoptifs) et parmi 9 woofers des 4 coins du monde (Bresil, Californie, Nouvelle Zelande, Europe, Tenessee et Canada).

Endroit surprenant d’un point de vu panoramique :  village au creux d’une vallee et entoure du lac Anderson aux eaux noires (car tres profond) et du lac Seton (eau turquoise provenant des glaciers).

Au programme : beaucoup de jardinage (desherber, planter, arroser, creer des digues… le but transformer un simple champs en un gigantesque jardin!)  et construction de chemins de rando (exploration des montagnes, marquage des sites et debroussaillage). J’ai adore ce genre de taf!!!

La semaine aurait pu etre terrible en considerant le paysage et le boulot mais des petits soucis ont fait de l’ombre a mon sejour : prob d’alcool avec les natifs, quelques volontaires profitant du systeme (donations de l’asso) pour se payer des vacances et beaucoup trop de monde pour la famille.

Du coup, etant libre comme l’air, j’ai change mon emploi du temps et suis partie plus tot que prevu. C’est ca aussi les avantages du voyage!!!

picture568.jpg




Trip camping a Skookumchuck (pres de Lilloet)

24052009

C’est donc le coeur lourd que je quitte le ranch. Escale de 3-4 jours prevue a Vancouver avant d’aller travailler a Seton Portage.

Sejour éclair et tres actif qui m’a permis d’etre moins triste : preparation et pot de depart pour celebrer le depart de deux jeunes gars traversant le Canada a velo et deux jours de camping sur le trajet Vancouver/Seton Portage avec Andy (scientifique a l’association “Wilderness Committee”).

Trip plutot sympa surtout quand tu as la possibilite de faire trempete dans des sources naturelles d’eau chaude (« Saint Agnes Hotspring ») et que les chemins de terre empruntes en voiture t’amenent  dans des endroits caches ou l’etre humain considere la nature comme poubelle (ou j’ai d’ailleurs vu mon premier ours cherchant de quoi se mettre sous la dent).

Premier coup de gueule!!! Et oui meme dans des endroits fabuleux comme le Canada, la nature est consideree comme une grosse poubelle ou l’on se permet de jetter ces dechets, tracer des grosses lignes electriques en plein milieu de sites exceptionnels, … Pas tres joli tout ca et plutot decevant de savoir qu’au jour d’aujourd’hui des gens sont toujours pas eduques sur ce genre de chose!

picture485.jpg




Apres les cowbows, les indiens!

22052009

indien11.jpgNouveau depart, nouvelle aventure, nouvelle experience Woofing. Je file pour 15 jours a Seton Portage (pres de Lilloet, a quatre heures de route au nord est de Vancouver) dans une reserve naturelle. Je vais bosser aux cotes des natifs du Canada.

Encore un endroit au mileu de la brousse donc ne vous inquietez pas si je donne pas de news les 15 prochains jours.




Bienvenue chez les cowboys

20052009

Le paysage ici est identique a ce que l’on peut voir dans le film « into the wild » (pour ce qui connaisse. Pour les autres, louez vite le film si vous voulez voyager de votre canap’). C’est magique et gigantesque ; la vie sauvage est bien presente et vivante : chevaux sauvages, biches, cerfs, ecureuils, coyottes et grizzlis (j’ai seulement vu leurs traces ce qui est deja bien surprenant!).

chevaldetrait.pngLe temps me fait penser a la Bretagne et son micro climat (clin d’oeil pour Gwen) : il neige, il vente, il fait chaud, froid. Ca change toutes les dix minutes. Tu te couches le soir avec un ciel bleu et du soleil pour te reveiller le lendemain sous un manteau neigeux de cinq centimetres. C’est terrible, ca donne l’impression d’etre constamment a des endroits differents.

La saison n’ayant pas encore debutee (a cause des feux prevus par le gouvernement), Tim et quelques volontaires comme moi (nouvelle experience Woofing!) occupont nos journees a : nourrir les chevaux-mules, peindre l’exterieur des cabanes, construire des planchers-barrieres, manoeuvrer le tracteur (ce que je prefere!), couper le bois, cuisiner, faire le menage de printemps…Les journees ne sont pas assez longues et le temps passe trop vite. On trouve quand meme des moments pour visiter les alentours et ce promener a cheval, ce qui fait du bien.

C’est le lieu que je prefere depuis que je suis qu Canada. Cette vie simple, ce fabuleux endroit, en l’espace de quelques jours, je me suis attachee. Le depart a d’ailleurs ete difficile et je n’ai pas pu contenir mes larmes. Ha que d’emotions!!!

 




Changement de monde a Warden Rock

6052009

!5 jours au milieu de la « vraie nature », loin de la civilisation et du progres technique : BIENVENUE AU RANCH « OUTPOST ».

Pour etre plus claire : premiere boutique a 144km, premier voisin a 40km, une cariole rouge tiree par deux mulets pour se deplacer (comme dans les Westerns), de vieilles lampes a huile pour s’eclairer, l’eau de la riviere pour se laver, des toilets version « la petite maison dans la prairie » pour satisfaire ses besoins naturels et en guise de toit des cabanes en bois construites par Tim (le proprio). Et pour couronner le tout, en cas de pepin, c’est l’helico qui se deplace (et oui c’est ca quand on est au milieu de la brousse!).

Un vrai bond dans le passe au temps des cowboys et des indiens. Moi qui voulais du changement, adresse plutot bien choisie!coloriagecowboy1235384185.jpg




Adieu Lake Louise

5052009

bn.jpgEn tout et pour tout, j’ai passe un mois et une semaine a cet endroit. Premiere saison d’hiver dans une station de ski et plutot TRES satisfaite de ce petit sejour. J’ai bien kiffe ce qui me pousse a renouveler l’experience l’hiver prochain. Mummmmmmmm pourquoi a Whistler (ouest du Canada)?!? Affaire a suivre car avec Ness’ les projets sont sans cesse modifies!

Sinon pour resumer Lake Louise :

rencontres internationales : population constituee de jeunes entre 18-30 ans, un tiers d’Australiens, un tiers de french canadiens et le reste un peu de tout (english canadiens, peruviens, europeens, kiwis…). Peu de francais pour vous dire, j’etais la seule.

fiestas a gogo :barbec’ au bord de la riviere, soirees costumees, dance floor dans les pubs, soirees guitare-djembe dans les apparts…

et pour occuper mes journees de conges : snow et rando. Apres je me demande pourquoi le temps a defiler a une vitesse phenomenale!!!

Bref, il est temps pour moi de cloturer cette aventure et de changer totalement de decor, direction Warden Rock dans un ranch (endroit situe dans les Rockies pres de Banff).

Tableau de chasse 4 (Clin d’oeilpour Titch).

 

 







ambrebaba |
Carnet de Voyages au Cameroun |
Sénégal :Territoires & ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tchoise25
| cgueugnon
| WANSANGPHUNG